Jan 272016
 

Olympus présente le PEN F, la traduction digitale et actuelle de son mythique reflex argentique du même nom ! Si son style s’inspire ainsi de son ancêtre et si comme lui il embarque un viseur, les entrailles de ce PEN-F sont bien d’aujourd’hui ! Le PEN-F inaugure même un nouveau capteur 4/3 de 20MP protégé par le meilleur système anti-poussière du marché, adopte le stabilisateur 5 axes le plus puissant du marché, un excellent viseur OLED de 2.360.000 points, un écran LCD articulé et tactile de 3’’ de diagonale et 1.040.000 points, un module wifi, etc. Mais outre cette fiche technique complète et moderne, c’est tout un esprit "photo" qu’Olympus a manifestement voulu cultiver avec son PEN-F dont les fonctions créatives sont très élaborées au point de constituer la "signature" du PEN-F.

Disponibilité prévue à compter de la première semaine du mois de mars 2016, en noir ou silver, dans les configurations suivantes :

 

1/ boîtier

Le PEN-F repose sur un châssis en alliage de magnésium et si la tropicalisation n’est pas de la partie (compte tenu de la vocation urbaine du PEN F ce n’est sans doute pas aussi indispensable que pour les OM-D), la qualité des matériaux comme la qualité de fabrication ne souffrent aucune critique. Un détail qui illustre le soin apporté à chaque détail du PEN-F : aucune vis n’est apparente.

Le boîtier est recouvert d’un revêtement en métal et d’un revêtement imitant le cuir qui rappelle furieusement le revêtement du PEN-F "original".

La prise en main est ainsi franchement réussie : les matériaux offrent un toucher très agréable et la qualité de l’assemblage et de la finition sont absolument irréprochables.

A noter la disponibilité en accessoire d’un grip en métal qui modifie sensiblement la prise en main sans compromettre l’encombrement de l’appareil. La préhension est (logiquement) encore plus assurée et pour avoir pu essayer le PEN-F dans cette configuration, nous pouvons confirmer que ce grip est très confortable. De surcroît, la trappe de la batterie et de la carte reste accessible lorsque le grip est en place…

L’ergonomie a manifestement fait l’objet d’une réflexion très poussée. De nombreuses molettes et boutons d’accès direct à des fonctions sont présentes et l’appareil est très largement personnalisable.

Au sommet de l’appareil, on trouve :

  • Sur l’épaule gauche, l’interrupteur de l’appareil dont le design évoque la molette de rembobinage de pellicule.
  • Une molette de modes (avec un verrou en son centre) permettant d’acéder aux modes PASM, à quatre réglages personnalisés (C1 à C4), au mode iAuto et aux réglages vidéo (un déclencheur vidéo est bien entendu présent). A noter que le mode « photo story » n’est plus accessible via cette molette de modes mais par les menus de l’appareil. Les filtres artistiques ne sont plus accessibles non plus par cette molette… et pour cause, les modes artistiques disposent désormais de leur propre molette, sur la face de l’appareil !
  • Une molette de correction d’exposition. Le PEN-F est ainsi le premier hybride de la marque à proposer une telle molette dédiée.
  • Deux molettes de réglages, l’une autour du déclencheur, l’autre intégré pour moitié dans le boîtier à manipuler avec le pouce. Ces deux molettes reprennent le mode de fonctionnement 2×2 inauguré avec le PEN E-P5 et repris depuis par les OM-D. Les molettes offrent un contact métal très agréable au toucher et sont idéalement freinées.

Sur la face du PEN-F se situe comme évoqué plus haut une nouvelle molette entièrement dédiée aux modes artistiques / créatifs. Cette molette créative incarne un peu l’esprit du PEN-F.

Au dos de l’appareil,  on découvre avec plaisir la présence d’un large viseur intégré. Le PEN-F est le premier PEN digital à être équipé d’un viseur intégré. Il s’agît du viseur OLED équipant déjà l’E-M10 Mark II avec une résolution confortable de 2.360.000 points et une couverture de 100% pour un grossissement de x1.23 (soit x0.62 en équivalent 24×36) ; Un grossissement moindre donc que celui des OM-D E-M1 et E-M5 Mark II (x0.74). Une différence sensible lorsque l’on passe de l’un à l’autre mais la taille de l’image reste confortable (équivalente à celle d’un reflex expert comme le Canon 7D Mk II) et surtout la qualité de l’image reste excellente avec une image très fine et très fluide.

L’écran LCD est un 3’’ de diagonale et 1.040.000 points, tactile et totalement articulé (comme l’E-M5 Mark II). Le dos de l’écran reprend le même revêtement que le reste du boîtier. Il est possible d'utiliser l'écran pour sélectionner la zone de mise au point tout en visant dans le viseur électronique.

Le PEN-F n’a pas de flash intégré mais est livré avec un flash amovible FL-LM3 tropicalisé et articulé à fixer sur la griffe de flash.

2/ électronique, mécanique

2.1 Le PEN F inaugure chez Olympus un capteur 4/3 de 20.3MP dépourvu de filtre AA. Le PEN F est ainsi le premier appareil à dépasser les 20MP ! Logiquement, il devrait s’agir d’un capteur d’origine Sony. Ce capteur est associé à un processeur Truepic VII que l’on retrouve dans tous les appareils Olympus aujourd’hui. Malgré tout, Olympus revendique une réactivité améliorée du PEN-F avec en particulier selon Olympus, le délai de déclenchement le plus court des appareils à objectifs interchangeables (hybrides et reflex réunis).

2.2 Le PEN-F reprend le formidable stabilisateur mécanique sur 5 axes de l’E-M5 Mark II. On ne s’en plaindra pas : avec un gain pouvant atteindre 5IL, il s’agît actuellement du meilleur stabilisateur du marché ! En outre, la présence de ce stabilisateur permet au PEN-F, à l’instar de l’E-M5 Mark II, de proposer un mode photo Haute Résolution. Mais grâce à son capteur de 20MP (contre 16MP pour l’E-M5 Mk II) le PEN-F permet alors de réaliser des photos de 50MP en JPEG et même 80MP en RAW !

2.3 A l’instar de l’E-M5 Mk II, le PEN-F est équipé d’un obturateur mécanique – très silencieux – pouvant atteindre 1/8000ème de seconde et d’un obturateur électronique au fonctionnement totalement silencieux pouvant atteindre la vitesse de 1/16000ème.

2.4 Le PEN-F est équipé d’un indispensable module wifi. Les fonctions wifi sont complètes avec :

  • la possibilité de transférer les contenus dans son smartphone ou sa tablette compatible avec l’application gratuite Olympus Image Share (iOS et Android) ;
  • la possibilité de commander à distance l’appareil pour réaliser depuis son smartphone/tablette des photos ou des vidéos.

Pas de module GPS mais il est possible de géottager les photos via l’application mobile d’Olympus (qui utilisera alors les données de géolocalisation du smartphone).

2.5 Enfin, le PEN-F est compatible avec Olympus Capture pour une utilisation "studio" (tethering).

 

3/ fonctions photo et vidéo

3.1 Le PEN-F offre toutes les fonctions photos de l’E-M5 Mark II ; Elles sont donc très complètes ! On retrouve ainsi notamment :

  • le mode photo haute résolution dont le fonctionnement est inchangé (il nécessite toujours le recours à un trépied pour immobiliser l’appareil) mais permettant d’obtenir des images à la résolution plus élevée de 50MP en JPEG et même 80MP en RAW ;
  • la fonction live composite;
  • un mode HDR largement paramétrable (nombre de vues et plage d'exposition) ;
  • le focus bracketing qui permet de prendre jusqu’à 999 photos avec une mise au point différente puis de les assembler en post-traitement via un logiciel tiers et d’obtenir ainsi une profondeur de champ plus étendue.
  • la correction des perspectives (keystone), une fonction bien utile pour la photo d'architecture en permettant de conserver des bâtiments bien verticaux.
  • 14 filtres artistiques (la plupart étant paramétrables) qui permettent de donner aux photos (et aux films) un rendu particulier dès la prise de vue ou en éditant a posteriori les images directement dans l’appareil ou encore a posteriori toujours sur son ordinateur grâce au logiciel de traitement d’image Olympus Viewer 3. La fonction de bracketing de filtres artistiques permet de sélectionner plusieurs filtres et d'appliquer ceux-ci à la prise de vue : l'appareil génèrera autant de JPEG que de filtres sélectionnés.

Mais Olympus a voulu aller plus loin avec le PEN-F dont les fonctions créatives sont clairement mises en avant, en atteste cette molette créative située sur la face de l’appareil. Cette molette permet un accès rapide à quatre modes créatifs, dont deux nouveaux dans les gammes PEN et OM-D : le contrôle de profil monochrome et le contrôle de profil couleur. Le premier permet le réglage de la courbe de teinte, du grain de film et du vignettage et propose des effets de filtre noir et blanc avec trois réglages prédéfinis. Le contrôle de profil couleur dispose également de trois préréglages et permet de moduler la courbe de teinte. Il peut être utilisé pour régler la saturation de 12 couleurs avec 11 niveaux différents. Un levier monté à l’arrière de l’appareil photo permet de basculer aisément entre les différents modes.

3.2 S’agissant de la vidéo, le PEN-F reprend à son compte les mêmes fonctionnalités vidéo, les mêmes possibilités de réglages que l’E-M5 Mark II. Le PEN-F permet donc l’enregistrement de films en Full HD à 30p/25p/24p (ALL-I, IPB) et 60p/50p (IPB).

Le PEN-F dispose également d’une fonction Time Lapse 4k.

 

4/ Accessoires

Comme souvent, toute une gamme d’accessoires a été conçue spécialement pour le PEN-F. Parmi les accessoires les plus intéressants :

  • une courroie CSS-S120L, en cuir (110€)
  • une poignée en métal ECG-4 (129€)

Notre avis après notre prise en mains : Ce PEN-F est plus dans l’inspiration que dans la réédition du PEN-F original. Celles et ceux qui espèrent un appareil reprenant plus encore le design si simple et si charismatique du PEN-F devront donc encore patienter. Le design de ce PEN-F numérique n’en est pas moins réussi – quoi qu’un peu chargé en molettes et autres commandes – et sa prise en main est un délice. La qualité des assemblages et de la finition est de très haut niveau et contribue au sentiment d’avoir en mains un très bel objet qui donne véritablement envie d’aller faire de la photo… D’autant plus que le PEN-F est léger, peu encombrant, offrant ainsi une discrétion et une maniabilité inaccessibles aux reflex. Le contenu technologique du PEN-F est de surcroît lui aussi d’un très haut niveau : beau viseur, nouveau capteur 20MP, fantastique stabilisateur…

 

Ci-dessous les caractéristiques techniques de l’Olympus PEN-F ainsi que Panasonic Lumix GX8, autre hybride doté d’un viseur électronique en coin et avec lequel l’Olympus PEN F partage son capteur 4/3 (a priori, nous n’avons pas de confirmation officielle) et sa monture d’objectif Micro 4/3.

 

Olympus PEN-F

Panasonic Lumix GX8

Prix au lancement

1.199 € nu – janvier 2016

1.199€ nu – juillet 2015

Capteur :
– taille
– définition
– filtre AA

4/3
17.3x13mm (225mm²)
20.3MP
Non

4/3
17.3x13mm (225mm²)
20.3MP
Oui

Monture

Micro 4/3

Micro 4/3

Processeur

TruePic VII

Venus Engine

Sensibilité

200 à 25600 ISO (mode low : 80 ISO)

200 à 25600 ISO (100 en mode low)

Autofocus
– collimateurs
– sensibilité
– Focus bracketing
– Post Focus

FAST AF (contraste)
81 zones
nc
oui
non

AF (contraste)
49 zones
-4 à 18IL
non
oui

Exposition

324 zones

1728 zones

Obturateur
– mécanique
– électronique


1/8000ème à 60s
1/16.000ème à 60s


1/8000ème à 60s
1/16.000ème à 60s

Rafale

10 i/s (sans suivi AF ni IS)

8 i/s (mécanique)

Stabilisateur

Intégré et universel, sur 5 axes (5IL)

Intégré et universel, sur 4 axes en photo.

Viseur :
– résolution
– couverture
– grossissement (24×36)

Electronique
2.360.000 points
100%
x0.62

Electronique
2.360.000 points
100%
x0.77

Ecran :
– taille
– définition
– interface tactile
– articulation

LCD
3’’
1.040.000 points
Oui
Oui

LCD
3’’
1.040.000 points
Oui
Oui

Flash

NG9 (non intégré)
Synchro X : 1/320ème

Non (en option)

Horizon artificiel

Oui (double axes)

Oui

Filtres/Effets

Pop Art
Soft focus,
Couleur pastel & lumineuse,
Ton lumineux,
Film granuleux N&B,
Sténopé,
Diorama (maquette),
Traitement croisé,
Sepia,
Ton dramatique,
Feutre,
Aquarelle
Vintage
Couleur sélective

Profils monochrome et couleur personnalisables

Photo Story

Expressif
Rétro
Temps anciens
Clairs
Sombres
Sépia
Monochrome
Monochrome dynamique
Monochrome dur
Monochrome soyeux
Impressionniste
Très dynamique
Effet croisé
Effet jouet
Pop ludique
Effet délavé
Effet miniature
Effet focalisé
Rêve
Filtre étoilé
Couleur partielle
Ensoleillement

Vidéo :
– 4K UHD
– Full HD

– Timelapse


non
30p/25p/24p (ALL-I, IPB) et 60p/50p (IPB)

Oui (4k)


24p/25p 100 Mbit/s
24p/25p/50p

Oui

Wifi

Oui

Oui (+NFC)

GPS

Via application OI Share

Non

Système anti-poussière

Oui (SSWF)

Oui (SSWF)

Tropicalisation

Non

Oui

Double slot pour cartes mémoires

Non

Non

Autonomie

330 photos

330 photos (écran) / 310 photos avec viseur

Dimensions (LxHxP)

124.8×72.1×37.3mm

133.2×77.9×63.1mm

Poids nu (avec batterie)

427gr

487gr

 

  14 Responses to “Olympus PEN-F : présentation et prise en mains !”

  1. […] Sony présente l’Alpha 6300 reprend logiquement la formule « compact hybride avec viseur » de son prédécesseur tout en y apportant quelques améliorations. L’A6300 adopte ainsi un nouveau capteur APS-C de 24MP mais dont l’AF hybride (4D Focus) offre désormais pas moins de 425 collimateurs pour l’AF par corrélation de phase et 169 zones pour l’AF par détection de contraste. Le viseur électronique OLED offre de son côté une meilleure définition de 2.360.000 points. Enfin, l’A6300 permet l’enregistrement de vidéo en 4k. En revanche, pas d’écran tactile ni de stabilisation intégrée. Prix 1.249€ nu […]

  2. […] le manuel de l’Olympus PEN-F est disponible en téléchargement […]

  3. Test de l’Olympus PEN-F par Focus-Numérique : recommandé !

  4. Test (en français) de l'Olympus PEN-F par viinz.com, lors d'un voyage en Ecosse : "il est beau, il est pratique, il béné…

    Publié par OPen Photo News sur mardi 9 août 2016

  5. Test de l'Olympus PEN-F par findingrange : "Les appareils Micro 4/3 Olympus ont toujours été très populaires et pour de…

    Publié par OPen Photo News sur lundi 22 août 2016

  6. Comment Olympus a conçu le design intemporel du PEN-F.

    Publié par OPen Photo News sur lundi 29 août 2016

  7. […] Olympus présente l’OM-D E-M1 Mark II ! Si le style est similaire à celui de son prédécesseur, l’E-M1 Mk II évolue en profondeur avec un nouveau capteur 4/3 de 20.4MP associé à un nouveau processeur TruePic VIII et un nouvel AF hybride « Advanced Dual AF » ultra rapide comportant 121 collimateurs croisés ! […]

  8. […] Leica présente le TL, succédant au T Typ 701 dont il reprend l’essentiel des caractéristiques […]

  9. […] L’Olympus PEN-F bénéficie d’une mise à jour 1.1 de son firmware afin d’assurer la prise en charge par l’appareil du flash Olympus FL-900R et du flash macro STF-8. […]

  10. […] Mise à jour majeure pour l’Olympus PEN-F dont le firmware passe ainsi en version 2.0 avec entre autres nouveautés la compatibilité avec le système flash Profoto Air. […]

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)

*