Sep 192016
 

Olympus présente l’OM-D E-M1 Mark II, le successeur de l’E-M1 qui a bénéficié d’un énorme succès critique et commercial au point de véritablement replacer la marque sur le marché expert/pro. Logiquement, l’E-M1 Mk II reprend donc les recettes de son prédécesseur : le lien de parenté est évident ! Pourtant si le style est similaire, l’E-M1 Mk II évolue en profondeur avec un nouveau capteur 4/3 de 20.4MP associé à un nouveau processeur TruePic VIII. Ce nouveau capteur intègre un AF hybride Advanced Dual AF (combinant AF par détection de contraste et AF par corrélation de phase) ultra perfectionné et ultra rapide, idéal pour la photo sportive. Le système de stabilisation, véritable signature Olympus, évolue encore, Olympus annonçant désormais un gain pouvant atteindre 5.5IL (contre 5IL pour l’E-M5 Mark II). L’écran LCD adopte quant à lui une nouvelle articulation via une rotule comme pour signaler la présence de fonctions vidéo plus poussées : l’E-M1 Mark II est en effet le premier appareil Olympus à filmer en 4k (UHD et Cine) !

MISE A JOUR 02.11.2016 : Disponibilité prévue pour le mois de décembre 2016 au prix public indicatif de 1.999€ boîtier nu ou en kit avec le zoom M.Zuiko Digital 12-40/2.8 Pro à 2.599€.

 

1/ boîtier

Véritable boîtier professionnel, l’E-M1 Mark II bénéfice comme son prédécesseur d’une fabrication robuste : châssis en magnésium et tropicalisation sont ainsi au programme afin d’assurer un fonctionnement de l’appareil dans les conditions les plus difficiles. L’obturateur est du reste donné pour 200.000 déclenchements…

Le style du Mark II s’inscrit dans la ligné du premier E-M1 : le lien de parenté est évident et logiquement, l’ergonomie est également assez similaire ;

La disposition des molettes et autres boutons est ainsi pratiquement identique avec notamment :

  • Sur l’épaule gauche de l’appareil : l’interrupteur de l’appareil, l’accès direct au mode HDR ;
  • Sur l’épaule droite : la molette de mode PASM (avec verrou), deux molettes de réglages (avant et arrière) ;
  • Au dos : le levier de fonctions 2×2 (les réglages affectés par les molettes varient en fonction de la position de ce sélecteur et du mode fonctionnement de l’appareil), un trèfle dont les boutons sont personnalisables.

Le viseur électronique est également repris au premier E-M1. Affichant 2.360.000 points et couvrant 100% de l’image, il bénéficie d’un fort grossissement de x0.74 (équivalent 24×36). Avec un taux de rafraichissement pouvant monter jusqu’à 120 images par seconde et un lag time de seulement 6 millisecondes, ce viseur reste une référence en termes d’agrément, de confort et de performance.

On note toutefois quelques évolutions :

  • L’écran LCD, toujours tactile, de 3’’ et 1.040.000 points, est désormais articulé via une rotule, à l’instar de l’E-M5 Mk II ou du PEN F. Comme pour les dernières productions Olympus, lorsque l’on vise via le viseur de l’appareil, il est possible d’utiliser l’écran tel un pas afin de sélectionner/déplacer la zone AF, sans que l’œil ne quitte le viseur.

  • L’E-M1 Mk II adopte un double emplacement paramètrable pour carte mémoire SD (le premier emplacement est compatible UHS-I et II, tandis que le second est compatible UHS-I).
  • La connectique USB passe au standard 3.0 type C.
  • L’E-M1 Mk II adopte une nouvelle batterie BLH-1, présentée par Olympus comme offrant 37% d’autonomie supplémentaire et un temps de rechargement plus rapide grâce à son charge BCH-1. Le compartiment de la batterie se situe toujours dans le grip et on oberve que ce dernier a "grossi".
  • La disparition du port accessoires AP2 (Accessory Port 2).

 

2/ Electronique

2.1 L’E-M1 Mk II inaugure une nouvelle électronique avec un capteur 4/3 de 20.4MP associé une puce TruePic VIII (double processeurs quad core) présenté comme 3.5 fois plus puissant que le TruePic VII ! Si ses 20.4MP peuvent évoquer le capteur de 20.3MP du PEN-F il ne s’agît toutefois pas du même capteur comme a pu l'indiquer Olympus. Le capteur de l’E-M1 Mk II est du reste deux fois plus rapide !

Ce capteur ultra rapide bénéficie de nombreux raffinements appréciables :

  • Un AF hybride "Advanced Dual AF" combinant AF par corrélation de phase et détection de contraste particulièrement sophistiqué et efficace. Ses 121 collimateurs en croix couvrent 75% de l’image en hauteur et 80% en longueur.

Grâce à la puissance de son TruePic VIII (dont un des processeurs est dédié à l’AF) et à un nouvel algorithme, l’E-M1 Mark II permettra une mise au point automatique ultra rapide et un suivi fiable et précis même dans les conditions extrêmes d’une rafale. Olympus annonce ainsi une rafale à 18 images par seconde avec suivi AF et obturateur électronique ! (10 images par seconde avec obturateur mécanique).
Olympus inaugure avec son E-M1 Mk II un nouveau mode AF "Pro Capture". L’appareil commence à capturer des images lorsque le déclencheur est à mi-course, avec une mémoire tampon pouvant être paramétrée pour capturer jusqu’à 14 images en pleine résolution (via l'obturateur électronique). Il est ainsi possible de "remonter le temps" (jusqu’à 14 images), afin de choisir la meilleure photo/prise de vue.
 

  • un système de stabilisation, le plus puissant du marché, pouvant compenser jusqu’à 5.5IL ! L’E-M1 Mark II est évidemment compatible avec le mode "5 axis Sync IS" d’Olympus : associé au système de stabilisation optique des objectifs M.Zuiko équipé d’un IS (à ce jour les M.Zuiko 12-100/4.0 IS Pro et 300/4.0 IS Pro), le gain peut alors même atteindre 6.5 IL !

  • un traitement antireflet permettant de réduire l’écho et donc les éléments pouvant se refléter sur le capteur et donc dégrader la qualité d’image.
     
  • un système anti-poussière SSWF ; Présent dans tous les OM-D et PEN, ce système reste considéré comme le meilleur du marché.

2.2 L’E-M1 est équipé d’un obturateur mécanique pouvant atteindre la vitesse de 1/8000ème de seconde et d’un obturateur électronique, totalement silencieux pouvant atteindre la vitesse de 1/32000ème de seconde.

Olympus a manifestement fait de la célérité un critère déterminant dans la conception de son E-M1 Mk II, en atteste la rafale :

  • Avec l’obturateur mécanique, elle peut atteindre 10 images RAW par seconde en AF-C et même 15 images RAW par seconde avec l’AF bloqué sur la première image.
  • Avec l’obturateur électronique, la rafale est encore plus impressionnante : 18 images RAW par seconde avec AF-C et même jusqu’à 60 images par seconde avec mise au point bloquée sur la première image !

Le lag time au déclenchement, déjà insignifiant avec le premier E-M1 a encore été réduit de 30% !

2.3 Bien entendu, l’E-M1 Mk II dispose d’un module wifi permettant après installation préalable de l’application Olympus Image Share sur son smartphone ou tablette 1/ le transfert des contenus et 2/ de contrôler l’appareil à distance.

 

3/ Fonctions photos et vidéo

3.1 L’E-M1 Mk II reprend bien sûr les fonctions photos déjà vues sur l’E-M1 et sur le PEN-F, notamment :

  • le mode photo haute résolution permettant d’obtenir – par déplacement du capteur via son système de stabilisation – des images à la résolution plus élevée de 50MP en JPEG et même 80MP en RAW par la combinaison de huit photos réalisées lors de chaque prise de vue ; La puissance du processeur TruePic VIII devrait permettre une utilisation plus satisfaisante de ce mode. Olympus indique en effet que le TruePic VIII permet de figer les éléments en mouvement lors de la prise de vue tels que les branches des arbres, des vagues, etc. Même si sur le terrain le progrès se limite effectivement à de léger mouvement dans le paysage (il ne s’agît certainement pas de figer un élément se déplaçant rapidement dans l’image), cela serait déjà appréciable ! De surcroît, en plus des images en 50 et 80MP, il sera possible avec l’E-M1 Mk II de réaliser des fichiers plus légers équivalents à une image de 25MP.
     
  • les fonctions live composite et live bulb ;
     
  • un mode HDR largement paramétrable (nombre de vues et plage d'exposition) ;
     
  • le focus bracketing qui permet de prendre jusqu’à 999 photos avec une mise au point différente puis de les assembler en post-traitement via un logiciel tiers et d’obtenir ainsi une profondeur de champ plus étendue.
     
  • Le focus stacking, particulièrement intéressant en macro (avec les objectifs compatibles : M.Zuiko Digital ED 30mm f/3.5 Macro, M.Zuiko Digital ED 60mm f/2.8 Macro, M.Zuiko Digital ED 7-14mm f/2.8 PRO, M.Zuiko Digital ED 8mm f/1.8 Fisheye PRO, M.Zuiko Digital ED 12-40mm f/2.8 PRO, M.Zuiko Digital ED 40-150mm f/2.8 PRO, M.Zuiko Digital ED 300mm f/4.0 IS PRO).
     
  • la correction des perspectives (keystone), une fonction bien utile pour la photo d'architecture en permettant de conserver des bâtiments bien verticaux.
     
  • 14 filtres artistiques (la plupart étant paramétrables) qui permettent de donner aux photos (et aux films) un rendu particulier dès la prise de vue ou en éditant a posteriori les images directement dans l’appareil ou encore a posteriori toujours sur son ordinateur grâce au logiciel de traitement d’image Olympus Viewer 3. La fonction de bracketing de filtres artistiques permet de sélectionner plusieurs filtres et d'appliquer ceux-ci à la prise de vue : l'appareil génèrera autant de JPEG que de filtres sélectionnés.
     
  • La compatibilité avec Olympus Capture 1.2, le logiciel de tethering d’Olympus pour une utilisation en studio plus fluide et efficace, l’appareil étant connecté à un ordinateur via sa connectique USB 3.0 de type C (Olympus annonce ainsi une vitesse de transfert 4x plus rapide avec Olympus Capture 1.2 comparé à ce que permettait Olympus Capture 1.1).

Grâce à la puissance accrue du processeur TruePic VIII, l’affichage des photos sur l’écran est trois fois plus rapide.

3.2 L’E-M1 Mark II inaugure en revanche des fonctions vidéo nettement plus poussées que celles de ses prédécesseurs en permettant de filmer en Full HD bien sûr mais également, et c’est une première pour la marque, en 4K, Cine (4096×2060) et UHD (3840×2160). Les différents réglages suivants sont ainsi disponibles

  • 4096 x 2060 24p / 237 Mbps, MOV, H.264, Linear PCM
  • 3840 x 2160 30p / 102 Mbps, MOV, H.264, Linear PCM
  • 3840 x 2160 25p / 102 Mbps, MOV, H.264, Linear PCM
  • 3840 x 2160 24p / 102 Mbps, MOV, H.264, Linear PCM
  • 1920 x 1080 30p / 202 Mbps, MOV, H.264, Linear PCM
  • 1920 x 1080 24p / 202 Mbps, MOV, H.264, Linear PCM
  • 1920 x 1080 25p / 202 Mbps, MOV, H.264, Linear PCM
  • 1920 x 1080 60p / 52 Mbps, MOV, H.264, Linear PCM
  • 1920 x 1080 50p / 52 Mbps, MOV, H.264, Linear PCM

L’E-M1 Mk II est équipé de prises micro et casque très utiles et la connection HDMi permet de relier l’appareil à un moniteur externe et à un enregistreur externe. Il est ainsi possible de sortir par la prise HDMi un flux non compressé, du 4.2.2 et de synchroniser l’appareil avec l’enregistreur externe.

Les vidéastes pourront également compter sur une fonction de synchronisation audio qui permettra de synchroniser aisément le son enregistré via un enregistreur Olympus LS-100 tout en filmant, une fonction Slate Tone…

En utilisation vidéo, le système de stabilisation 5 axes de l’E-M1 Mk II fonctionne de concert avec un système de stabilisation électronique spécialement dédié à la vidéo (M-IS) afin de réduire le plus efficacement possible les tremblements et rendre l’enregistrement de film en 4k à main levée possible.

La mise au point manuelle peut être assistée du focus peaking (paramétrable du reste).

 

4/ Accessoires

Olympus a présenté avec l'E-M1 Mark II toute une série d'accessoires dont en particulier un grip (tropicalisé) HLD-9 permettant d'augmenter l'autonomie de l'appareil (grâce à une batterie BHL-1 supplémentaire) et d'assurer une meilleure préhension en mode portrait.

Le grip HLD-9 reprend une bonne part des commandes de l'E-M1 Mk II : trèfles, molettes de réglages, etc. Les commandes de l'appareil sont alors pratiquement identiques en position paysage ou portrait.

Un caisson PT-EP14, étanche jusqu'à 60 mètres, a également été conçu spécialement pour l'E-M1 Mark II.

 

Notre avis : Olympus considère l'E-M1 Mark II comme un appareil révolutionnaire… De fait, l’E-M1 Mark II dispose d’une fiche très impressionnante pour une réactivité et une qualité d’image au meilleur niveau, le tout dans un boîtier à la fois robuste et maniable grâce à une compacité conservée. L'E-M1 Mk II devrait donc permettre à ses utilisateurs de tirer le maximum du vaste parc d'optiques Micro 4/3 et en particulier des nombreux objectifs professionnels Micro 4/3.

 

Ci-dessous les caractéristiques techniques de l’Olympus OM-D E-M1 Mark II et celles de ses deux reflex concurrents, les Canon EOS 7D Mark II et Nikon D500.

 

Olympus OM-D E-M1 Mark II

Canon EOS 7D Mark II

Nikon D500

Prix au lancement

NC – septembre 2016

1.799€ nu – septembre 2014

2.299€ nu – janvier 2016

Capteur :
– taille
– définition
– filtre AA

4/3
17.3×13 (225mm²)
20.4MP
Non

APS-C
22.5x15mm (337mm²)
20.2MP
Oui

APS-C
23.5×15.7mm (365mm²)
20.9MP
Non

Monture

Micro 4/3

EF-S

Nikon F

Processeur

TruePic VIII

Deux Digic 6

EXPEED 5

Sensibilité

200 à 25600 ISO (extensible à 64 ISO)

100 à 16000 ISO (extensible à 51200 ISO)

100 à 51200 ISO (50 à 1 640 000 en mode étendu)

Autofocus
– collimateurs
– sensibilité

AF Hybride
121 collimateurs (croisés)

AF corrélation de phase
65 collimateurs (croisés)
-3IL à 18IL

AF corrélation de phase
153 collimateurs (99 croisés)
-4IL à 20 IL

Exposition

324 zones

252 zones

Module RVB de 180.000 photosites

Obturateur
– mécanique
– électronique


1/8000ème à 60s.
1/32000ème


1/8000ème à 30s


1/8000ème à 30s

Rafale

18 i/s

10 i/s

10 i/s

Stabilisateur

Intégré et universel, sur 5 axes, gain jusqu’à 5.5IL

Uniquement par les objectifs disposant d’un système de stabilisation optique IS

Uniquement via les optiques embarquant un système de stabilisation optique VR

Viseur :
– résolution
– couverture
– grossissement (24×36)

Electronique
2.360.000 points
100%
x0.74

Pentaprisme
optique
100%
x0.625

Pentaprisme
optique
100%
x0.66

Ecran :
– taille
– définition
– interface tactile
– articulation

LCD
3’’
1.040.000 points
Oui
Oui

LCD
3’’ (7.6cm)
1.040.000 points
Non
Non

LCD
3.2’’ (8cm)
2.360.000 points
Oui
Oui

Flash

NG12.9
Synchro X :  1/250ème

NG11
Synchro X : 1/250ème

Non intégré

Synchro X : 1/250ème

Horizon artificiel

Oui

Oui

Oui

Filtres/Effets

Pop Art
Flou artistique
Couleur pastel et lumineuse
Tonalité légère
Aspect granuleux
Sténopé
Diorama
Traitement croisé
Ton dramatique
Sépia
Feutre
Aquarelle
Vintage
Mode couleur sélective

Non

Non

Vidéo :
– Ultra HD (4k)
– Full HD (1080)
– Time lapse


oui
oui
oui (4k)


Non
60p/50p/30p/25p/24p
oui


30p, 25p,24p
60p/50p/30p/25p/24p
oui (4k)

Wifi

Oui

Non

Oui (+NFC)

GPS

Via application

Oui

Non

Système anti-poussière

Oui

Oui

Oui

Tropicalisation

Oui

Oui

Oui

Double slot pour cartes mémoires

Oui (SD)

Oui (CF + SD)

Oui (SD + XQD)

Autonomie

 

670 photos

1240 photos

Dimensions (LxHxP)

134,1×90,9×68,9mm

148,6×112,4×78,2mm

147x115x81mm

Poids nu (avec batterie)

574gr

910gr

860gr

 

  16 Responses to “Olympus OM-D E-M1 Mark II”

  1. […] Mise à jour d’Olympus Viewer 3 qui passe en version 2.1 pour assurer notamment sa pleine compatibilité avec l’OM-D E-M1 Mark II. […]

  2. […] Mise à jour 1.3 du firmware du m.Zuiko Digital 12-40/2.8 de vidéo pour amélioration de l’ouverture lors de l’enregistrement de vidéo et de la stabilité des prises de vue en rafale avec l’E-M1 Mark II […]

  3. […] L’Olympus E-M1 Mark II bénéficie d’une mise à jour corrective de son firmware qui passe ainsi en version 1.1. Cette mise à jour 1.1 corrige un bug pouvant (à de rares occasions) corrompre les fichiers RAW du Mark II. […]

  4. […] L’Olympus E-M1 Mark II a été récompensé d’un prix TIPA du meilleur hybride professionnel 2017 ! […]

  5. […] Mise à jour 1.2 pour l’OM-D E-M1 Mark II avec de nombreuses améliorations à la clé […]

  6. […] L’Olympus OM-D E-M1 Mark II a reçu deux distinctions remises par le Japan Camera Journal Press Club à l’occasion de l’édition 2017 du Japan Camera Grand Prix, dont celle du meilleur appareil photo de l’année ! […]

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)

*