Sep 102013
 

Avec l’OM-D E-M1, un appareil résolument professionnel mais plus compact et plus léger que tous les reflex experts/pros APS-C ou 24×36 du marché, Olympus opère la fusion entre son système reflex 4/3 et le système hybride Micro 4/3. L’E-M1 profite ainsi des avantages de ces deux systèmes en s’appuyant notamment sur un parc d’objectifs 4/3 et Micro 4/3 considérable et hautement qualitatif.

Destiné aux utilisateurs « experts » et/ou « pros », l’E-M1 embarque le meilleur de la technologie Olympus avec en particulier un nouveau capteur 4/3 de 16MP avec AF hybride (Dual Fast AF) et un nouveau processeur TruePic VII. L’E-M1 est ainsi à même d’offrir des performances de tout premier ordre et d’exploiter pleinement le potentiel des objectifs Micro 4/3 et reflex 4/3 (y compris les objectifs 4/3 qui ne sont pas compatibles/optimisés pour fonctionner en AF par détection de contraste) !

1/ un boîtier et une ergonomie professionnels

1.1 Le chassis de l’E-M1 est entièrement réalisé en alliage de magnesium, à l’instar des reflex professionnels donc, et bénéficie d’une fabrication tropicalisée (avec pas moins de soixante joints), protégeant l’appareil de la poussière, des éclaboussures. Olympus indique que l’E-M1 resiste également au gel (jusqu’à -10° C) !

Plus grand que l’E-M5, l’E-M1 n’en demeure pas moins très compact : avec un poids (batterie en place) de 497gr, l’E-M1 est tout simplement 400gr plus léger qu’un reflex Olympus E-5 et presque 500gr plus léger qu’un reflex Canon 5D mark III ou qu’un Nikon D800 !

Le design de l’E-M1 est logiquement issu du design de l’E-M5 qui a tant plu. Toutefois, tandis qu’à l’instar des reflex OM argentiques de la marque, le boîtier de l’E-M5 était plat, on constate immédiatement que le boîtier de l’E-M1 a profondément évolué avec l’adoption d’un grip main droite évoquant les reflex numériques contemporains. Ce grip modifie bien sûr beaucoup la prise en main de l’appareil.

L’adoption de cette poignée a également pour effet d’allonger le boîtier de l’E-M1. Plus long que l’E-M5, l’E-M1 profite ainsi d’une ergonomie physique profondément transformée : les molettes et les boutons sont plus larges et espacés.

Au sommet du boîtier :

  • A gauche, l’interrupteur, intégré dans un élément portant des boutons d’accès notamment aux modes HDR et AF (et qui n’est pas sans évoquer le levier de rembobinage des films des reflex OM !).
  • La molette de modes à droite du viseur adopte un verrou central qui permet de bloquer celle-ci.
  • Les molettes de réglages au sommet (et dont le design n’est pas sans rappeler les molettes du reflex E-1!) adoptent le même fonctionnement que celui inauguré avec l’E-P5. Chacune de ces molettes permet de régler deux paramètres, la bascule entre ces deux paramètres s’effectuant via un petit levier au dos du boîtier. En position 1, les molettes permettent de régler la correction d’exposition et l’ouverture, en position 2, la sensibilité et la balance des blancs.
  • Les boutons fn1 et fn2 sont personnalisables

1.2 Le viseur est dérivé du VF-4 présenté quelques semaines plus tôt avec le PEN E-P5 : l’image est non seulement très large (avec une couverture de 100% et un grossissement de x0.74 similaire à celui d’un reflex 24×36 !) mais également très fine grâce à une résolution de 2.360.000 points. La visée est donc plus large que celle offerte par les reflex APS-C concurrents ou par un reflex Olympus E-5 et se compare en réalité à celle des reflex 24×36 ! Il est en outre possible d’afficher dans le viseur de nombreuses informations : loupe d’assistance à la mise au point, niveau à bulle électronique, et de nombreux réglages de sorte qu’il est possible de modifier ceux-ci sans enlever l’œil du viseur… la visée s’adapte également au ratio d’image choisi pour la prise de vue (4/3, 3/2, 16/9, 1/1).

Le viseur électronique de l’E-M1 adapte de surcroît automatiquement sa luminosité aux conditions de prise de vue afin de conserver la visée la plus confortable, la plus naturelle possible.

Un capteur d’œil est bien sûr présent et permet de basculer automatiquement du viseur à l’écran (et inversement).


Enfin, l’E-M1 est équipé d’un écran LCD (et non pas OLED comme l’E-M5) de 3’’ de diagonale et à la résolution confortable de 1.040.000 points. L’écran peut être articulé sur un axe horizontal (à l’instar de l’E-M5 ou de l’E-P5) et dispose d’une interface tactile.

 

2/ une électronique et une mécanique de pointe

L’E-M1 bénéficie d’une toute nouvelle électronique – un nouveau capteur 4/3 de 16MP intégrant un système AF hybride (dénommé DUAL FAST AF chez Olympus) associé à un nouveau processeur TruePic VII – qui lui permet de délivrer des performances de premier ordre qu’il s’agisse de l’autofocus ou de la qualité d’image.

2.1 Le nouvel autofocus DUAL FAST AF est certainement une évolution majeure de l’E-M1 en ce qu’il combine un AF par corrélation de phase idéal pour les objectifs 4/3 conçus pour les reflex et un AF par détection de contraste, idéal pour les objectifs hybrides Micro 4/3. Ainsi grâce à ce nouveau système autofocus, il est possible de profiter d’une vitesse de mise au point ultra rapide même avec les objectifs reflex 4/3 non compatibles avec un AF par détection de contraste ! Et pour cause, avec les objectifs 4/3, l’E-M1 fonctionne en AF par corrélation de phase… comme un reflex !

Ce système autofocus DUAL FAST AF s’appuyant sur le nouveau capteur et sur la puissance du nouveau processeur Truepic VII permet à l’E-M1 d’être l’appareil le plus rapide jamais développé par Olympus et par voie de conséquence, l’un des plus rapides du marché ! La mise au point est en effet quasiment instantanée (avec une vitesse similaire à celle du reflex E-5 s’agissant des objectifs 4/3)… et ultra précise : la mise au point est effectuée directement sur le capteur, il n’y a donc aucun risque de front ou back focus et il n’est pas nécessaire de procéder à des micro-réglages de l’autofocus pour chacun des objectifs utilisés.

L’E-M1 détecte automatiquement l’objectif utilisé, 4/3 ou Micro 4/3 et bascule automatique sur le système AF le plus adapté, comme indiqué ci-dessous :

Avec un objectif reflex 4/3

Avec un objectif hybride Micro 4/3

S-AF (AF-simple)

AF par corrélation de phase

AF par détection de contraste

C-AF (AF-continu)

AF par corrélation de phase

AF par corrélation de phase
+
AF par détection de contraste

 

L’AF par corrélation de phase est assuré par 37 collimateurs croisés quand l’AF du reflex E-5 en comptait… 11 ! Les 37 collimateurs occupent par ailleurs une surface plus importante rendant le suivi d’un sujet plus efficace.

L’AF par détection de contraste est assuré sur 81 zones (contre 35 pour le FAST AF des E-M5 et E-P5 !) occupant la quasi-totalité de la surface du capteur !

En mode suivi (AF-C), l’E-M1 combine, pour les objectifs Micro 4/3, les deux modes AF par corrélation de phase et par détection de contraste. Cette combinaison permet à l’E-M1 d’offrir un mode suivi efficace et rapide !

 

2.2 La qualité d’image est annoncée par Olympus comme étant tout simplement la meilleure jamais obtenue par la marque. Pour ce faire, l’E-M1 peut bien entendu s’appuyer sur une gamme optique aux qualités unanimement reconnues mais l’E-M1 a aussi été pensé pour justement tirer le meilleur, la quintessence des optiques Zuiko et M.Zuiko.

Ainsi, si le nombre de pixels du capteur de l’E-M1 est assez similaire à celui du capteur de l’E-M5 et de l’E-P5, l’E-M1 offrira un piqué encore supérieur grâce à de nombreux raffinements :

  • L’E-M1 est dépourvu de filtre AA ce qui permettra à l’E-M1 de tirer le maximum des qualités de piqué des Zuiko et M.Zuiko !
  • Le nouveau processeur TruePic VII embarque une nouvelle technologie Fine Detail Technology II permettant un traitement optimisé de l’image tenant compte non seulement de l’objectif utilisé (le traitement est adapté à l’objectif !) mais aussi du réglage d’ouverture du diaphragme pour la prise de vue afin d’appliquer l’accentuation « qui va bien » et donner aux images un piqué optimale. En outre ce traitement corrige les aberrations chromatiques latérales.
  • L’E-M1 profite bien entendu du système de stabilisation mécanique d’Olympus sur 5 axes (par déplacement du capteur) permettant des prises de vue à vitesse très lente tout en limitant le risque de flou de bouger. La vidéo ci-dessous décrit le fonctionnement de ce système de stabilisation pouvant par ailleurs être utilisé avec n’importe quel objectif monté sur l’E-M1 (Micro 4/3, 4/3, ou autres objectifs montés moyennant une bague).


2.3 L’E-M1 est également doté, comme l’E-P5, d’un obturateur pouvant atteindre la vitesse max de 1/8000ème de seconde, une vitesse permettant d’utiliser des objectifs lumineux en pleine journée, sans recourir à des filtres ND ou sans être obligé de diaphragmer.

La rafale s’avère ultra rapide avec un maximum de 10 images par seconde (stabilisateur désactivé et AF en mode AF-S), le buffer pouvant engloutir pas moins de 41 RAWs ! En mode C-AF (suivi), la rafale passe à 6.5 images par seconde (le RAW pouvant absorber dans ces conditions 50 RAWs).

 

2.4 Olympus fut la première marque à intégrer des filtres artistiques dans ses reflex. Depuis, cette fonctionnalité s’est généralisée à tous les appareils photos Olympus (et a été reprise par tous ses concurrents…). L’E-M1 s’inscrit dans cette tradition et offre pas moins de 12 filtres. Ces filtres sont identiques à ceux de l’E-P5 étant précisé que le filtre Diorama (Miniature) profite d’une nouvelle variation.

La plupart de ces filtres sont utilisables en vidéo et l’on retrouve également pour les vidéos les effets Echos (single et multi).

A l’instar de l’E-P5, l’E-M1 adopte le mode Photo Story qui permet de créer des assemblages de photos. L’E-M1 profite d’un type d’assemblage supplémentaire : vitesse (déjà présent dans le compact expert XZ-10), cf. au milieu ci-dessous.

L’E-M1 bénéficie en outre d’une nouvelle fonction « Creative Control » qui permet « en live » (l’effet étant directement visible à l’écran ou dans le viseur) de modifier la colorimétrie et la saturation via les molettes au sommet du boîtier.

 

2.5 A une époque où le partage simple et rapide des images compte tout autant que la prise de vue elle-même, l’E-M1 est équipé d’un module wifi permettant le transfert aisé des contenus vers un smartphone ou une tablette. Il est également possible de prendre le contrôle à distance de l’E-M1 ce qui peut être très pratique en utilisation macro.

La connection entre l’E-M1 et le smartphone se fait très simplement via QR code : l’appareil genère un QR code et il suffit de faire lire celui-ci à son smartphone (ou tablette) pour que l’appareillage soit réalisé.

L’utilisation des fonctions wifi requiert l’installation sur son smartphone ou sa tablette d’une application OI.Share gratuite, voir ICI.

 

3/ Disponibilité prévue pour la fin du mois d’octobre 2013 au prix public indicatif de 1.499€ ; l’E-M1 est ainsi l’appareil professionnel le moins cher qu’Olympus ait jamais présenté tout en offrant une solution « deux en un », à la fois reflex (avec les objectifs 4/3) et hybride (avec les objectifs Micro 4/3). L’E-M1 sera également disponible en deux kits :

– avec le M.Zuiko Digital 12-40/2.8 Pro (présenté avec l’E-M1) au prix public indicatif de 2.299€.

– avec le M.Zuiko Digital 12-50/3.5-6.3 au prix public indicatif de 1.799€.

Ces tarifs comprennent de surcroît l’inscription à un service Premium, le Service Plus, avec une prise en charge personnalisée en cas de problème, une réparation expresse (immobilisation n’excédant pas 3 trois jours ! transport non inclus) et une extension de garantie de 6 mois portant la garantie constructeur à 30 mois ! NB. Pour bénéficier de ce Service Plus, il est impératif d’enregistrer son E-M1 dans le mois suivant son achat.

Enfin, à noter qu’Olympus France accompagne le lancement de l’E-M1 de deux offres promotionnelles :

  • Le grip HLD-7 sera ainsi offert (attention, les quantités sont limitées) à la condition de s’enregistrer sur le site d’Olympus ICI entre le 10 et le 30 septembre 2013 puis d’acheter son E-M1 avant la fin du mois d’octobre 2013 le 14 janvier 2014 (nb. date mise à jour le 02/12/2013).
  • Une offre destinée tout particulièrement aux possesseurs de reflex 4/3 Olympus et enregistrés sur le site d’Olympus : pour tout achat d’un OMD E-M1 avant la fin novembre 2013 le 14 janvier 2014 (nb. date mise à jour le 02/12/2013), ces utilisateurs pourront recevoir, en plus du grip HLD-7, une bague d’adaptation MMF-3, d’une valeur de 199€, afin d’utiliser leurs objectifs 4/3 sur leur E-M1 ! (voir ICI). Attention pour bénéficer de cette offre, il faut s’être préalablement enregistré sur le site d’Olympus avant le 30 septembre 2013.

Notre avis : après un E-M5 particulièrement réussi, l’E-M1 propose une très intéressante montée en gamme avec une ergonomie complètement revue et sans doute plus universelle ainsi qu’une fiche technique définitivement « pro » : viseur « 24×36 », meilleur stabilisateur du marché, meilleur système anti-poussière du marché, capteur intégrant un AF hybride ultra rapide non seulement en AF-S mais également en AF-C, obturateur mécanique 1/8000ème, wifi, etc.

 

4/ Ci-dessous les caractéristiques techniques de l’Olympus OM-D E-M1

Olympus OM-D E-M1

Olympus PEN E-P5

Prix au lancement 1.499 € nu
2.299€ avec M.Zuiko 12-40/2.8 Pro
1.099 € nu
1.499 € avec M.Zuiko 17/1.8 et viseur VF-4
Capteur :
– taille
– définition
Standard 4/3
17.3x13mm (225mm²)
16.3MP
Standard 4/3
17.3x13mm (225mm²)
16.1MP
Processeur TruePic VII TruePic VI
Sensibilité 200 à 25600 ISO (mode low : 100 ISO) 200 à 25600 ISO (mode low : 100 ISO)
Autofocus DUAL FAST AF FAST AF (35 zones)
Exposition 324 zones 324 zones
Obturateur 1/8000ème à 60s 1/8000ème à 60s
Rafale 10 i/s (IS désactivé, AF et expo calés sur la première photo) 9 i/s (IS désactivé, AF et exposition calés sur la première photo) – mesurée avec M.Zuiko 12-50/3.5-6.3
Stabilisateur 5 axes 5 axes
Ecran :
– taille
– définition
– interface tactile
– articulation
LCD
3cm (7,6cm) ratio 3/2
1.040.000 points
Oui
Oui
LCD
3cm (7,6cm) ratio 3/2
1.040.000 points
Oui
Oui
Viseur :
– résolution
– couverture
– grossissement
Electronique
2.360.000 points
100%
x1.48 (soit X0.74 en 24×36)
Electronique, en option
Flash NG10

Synchro X : 1/320ème

NG7

Synchro X : 1/320ème

Horizon artificiel Oui (double axes) Oui (double axes)
Filtres/Effets Pop Art
Soft focus,
Couleur pastel & lumineuse,
Ton lumineux,
Film granuleux N&B,
Sténopé,
Diorama (maquette),
Traitement croisé,
Sepia,
Ton dramatique,
Feutre,
Aquarelle.

Effets d’encadrement (bord usé), de vignettage, de flou, de fondu blanc, de scintillement, de noir & blanc, de tonalité.

Photo Story

Pop Art
Soft focus,
Couleur pastel & lumineuse,
Ton lumineux,
Film granuleux N&B,
Sténopé,
Diorama (maquette),
Traitement croisé,
Sepia,
Ton dramatique,
Feutre,
Aquarelle.

Effets d’encadrement (bord usé), de vignettage, de flou, de fondu blanc, de scintillement, de noir & blanc, de tonalité.

Photo Story

Vidéo Full HD 1080 à 30p (AVI, MOV)
HD 720 à 30p (AVI, MOV)

Effets : One-shot echo, multi-echo, art fade (fondu entre filtres artistiques)

Modes A, S et M disponibles en video.

Full HD 1080 à 30p (AVI, MOV)
HD 720 à 30p (AVI, MOV)

Effets : One-shot echo, multi-echo, art fade (fondu entre filtres artistiques)

Modes A, S et M disponibles en video.

Wifi Intégré Intégré
GPS Via application OI Share Via application OI Share
Système anti-poussière SSWF SSWF
Tropicalisation Oui Non
Autonomie 330 photos 400 photos (BLN-1)
Dimensions (LxHxP) 130.4×93.5×63.1mm 122.3×68.9×37.2mm
Poids nu (avec batterie) 497gr 420gr

 

  47 Responses to “Olympus OM-D E-M1 : l’appareil professionnel 4/3 et Micro 4/3”

  1. […] Le mode d’emploi en français de l’Olympus OM-D E-M1 est disponible. […]

  2.  
  3.  
  4. […] Le stand Olympus au Salon 2013 de la photo de Paris a logiquement mis l’OM-D E-M1 en avant […]

  5. […] Mise à jour 1.1 pour l’OM-D E-M1 : amélioration de l’AF, amélioration de la qualité d’image en livebulb, amélioration de la stabilisation notamment en C-AF, etc. […]

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)

*