Fév 082012
 
Olympus dévoile l’E-M5, le premier représentant d’une nouvelle ligne d’appareils hybrides OM-D qui tire son nom de la légendaire série de reflex argentiques OM née il y a 40 ans !
La série des OM imaginée par Yoshihisa Maitani débuta en 1972 avec le M-1 dont la dénomination fût rapidement remplacée par OM-1 (à la demande de Leica). Les OM apportèrent de nombreuses innovations technologiques, qu’il s’agisse du viseur grand et lumineux, de l’ensemble obturateur-miroir plus silencieux, de la mesure TTL, mesure multi-spot, etc. le tout dans un encombrement particulièrement contenu. La série OM connut un succès considérable et compta pas moins de 18 boîtiers avec des OM professionnels (à un chiffre : OM-1, OM-2, OM-3 et enfin, le dernier OM-4), des boîtiers grand public (à deux chiffres : OM-10, OM-20, etc.), etc. et plus d’une cinquantaine d’objectifs.
La gamme des reflex argentiques OM est aujourd’hui déclinée en numérique et adopte le nom d’OM-D (D pour Digital). L’E-M5 est ainsi le premier représentant de cette gamme OM-D et comme son nom le laisse imaginer, il prend la suite de l’OM-4. Ci-dessous, une vidéo de présentation de l'E-M5.

Bien évidemment, l’E-M5 reprend la formule originelle des OM : design, compacité, technologie.
S’agissant du style, on perçoit assez directement la filiation avec les OM ! L-E-M5 adopte un style néo-rétro assez en vogue initié déjà par Olympus dès juin 2009 avec l’Olympus PEN E-P1 qui s’inspirait déjà du design des PEN argentiques (continué aujourd’hui avec l’ E-P3). En outre, les OM étaient réputés pour leur fabrication particulièrement solide et durable. L’E-M5 adopte un châssis en alliage d’aluminium et une fabrication tropicalisée (l’E-M5 résiste à la poussière et aux éclaboussures). Le système anti-poussière SSWF protégeant le capteur est bien évidemment présent.
Toutefois, pour éviter toute méprise, il convient certainement de rappeler que si l’E-M5 s’inscrit dans la lignée des reflex OM, l’E-M5 n’est pas un reflex à proprement parler. L’E-M5 est en effet un appareil "hybride" : contrairement à un reflex, l’E-M5 est dépourvu de miroir reflex et donc de viseur optique.
En lieu et place du viseur optique, l’E-M5 dispose d’un excellent viseur électronique intégré haute performance qui présente de nombreux avantages sur la visée optique.
Le viseur de l’E-M5 est certainement dérivé du viseur LVF-2 qui peut être monté sur les Olympus PEN (ou sur le compact expert XZ-1). D’une résolution de 1.440.000 points, il assure une couverture de 100% et un grossissement de x1.15 (soit x0.575 en équivalent 24×36). La taille de l’image offerte par ce viseur est donc similaire à celle procurée par un viseur optique d’un reflex expert comme l’Olympus E-5 par exemple. Si les viseurs électroniques n’ont pas encore la "naturalité" d’un viseur optique, le VF-2 procure déjà un agrément surprenant et un vrai confort d’utilisation, surtout si on le compare aux viseurs "trou de serrure" de nombre de reflex d’entrée de gamme. Et ce viseur électronique offre d’autres avantages :
          Il est possible de personnaliser l’affichage de l’image et des informations dans le viseur. Il est ainsi possible entre trois modes d’affichages (OM style 1, OM style 2 et normal).
          Il est possible de procéder à des réglages sans enlever l’œil du viseur et de visualiser directement dans le viseur les effets de ces réglages (réglages avec courbes des hautes et basses lumières, balance des blancs, loupe, ratio d’image – 4:3, 3:2, 16:9, 1:1, 3:4). 
          En condition de faible luminosité, le viseur électronique est plus lumineux qu’un viseur optique. Un atout non négligeable pour parfaire une composition et travailler au mieux l’exposition de sa photo.
          Par défaut, la fréquence de rafraichissement du viseur de l’E-M5 est de 60 images par seconde. Mais ce nouveau viseur permet de doubler cette fréquence à 120 images par seconde afin de suivre de manière optimale un sujet en mouvement en mode Autofocus Continu (C-AF).
          Il est également possible d’afficher une grille de composition, etc.
          Enfin, il est possible de constater dans le viseur les effets de la stabilisation (l’image affichée dans le viseur se stabilise).
Un capteur d’œil est présent à côté du viseur permettant de passer automatiquement du viseur à l’écran sans presser le moindre bouton : lorsque l’on porte l’appareil à l’œil, l’image est automatiquement affichée dans le viseur et lorsqu’on le retire, l’image s’affiche sur l’écran.
A noter que le prisme n'héberge pas de flash. Un flash amovible et tropicalisé lui-aussi est livré avec l'E-M5 et se monte manuellement au sommet de l'appareil dans la griffe de flash. Ce flash permet le contrôle à distance sans fil d'autres flashes.

 

La légende des OM a débuté avec des boîtiers manuels. L’E-M5 dispose lui néanmoins et fort logiquement d’un système autofocus (par détection de contraste). Et pour le coup, l’E-M5 est annoncé comme étant tout simplement l’appareil le plus rapide du marché à ce jour (avec le nouveau zoom Micro 4/3 M. Zuiko Digital 12-50/3.5-6.3 EZ) ! Lorsque l’E-P3 a été présenté en juin dernier, celui était alors, selon Olympus, le plus rapide toutes catégories confondues (reflex et hybrides). L’E-M5 profite du même système FAST AF 35 zones (couvrant pratiquement la totalité de la surface du capteur) qui a toutefois encore amélioré. Celui-ci dispose ainsi désormais d’un nouveau mode de suivi 3D traking qui permet de suivre un sujet en mouvement de manière très précise quel que soit la direction dans laquelle le sujet se déplace. Olympus annonce également des performances en basse luminosité améliorées (grâce à un capteur d’image haute sensibilité) et un illuminateur d’assistance AF LED d’une portée de 3 mètres.
Les objectifs reflex 4/3 peuvent aussi être montés sur l'E-M5. Olympus propose pour ce faire une nouvelle bague d'adaptation MMF-3. Cette bague ne se distingue des précédentes MMF-1 (en métal) et MMF-2 que par sa fabrication tropicalisée. Une tropicalisation logique dans la mesure où de nombreux objectifs 4/3 sont tropicalisés (gamme pro et top-pro) et où l'E-M5 est lui-même tropicalisé. On dispose ainsi d'un système entièrement et parfaitement tropicalisé.
Toutefois, si les objetifs reflex 4/3 sont très rapides sur un boîtier reflex, il n'en va pas de même montés sur un hybride. La nouvelle bague MMF-3 n'apporte aucune amélioration à cet égard. A l'usage on peut penser que la puissance de calcul supérieure du E-M5 (TruePic VI double coeur) pemettra un très léger gain par rapport à un PEN E-P2 (TruePic V) mais ce gain ne sera certainement pas significatif ni même visible sur le terrain : la limitation semble intrinsèque aux objectifs 4/3 eux-mêmes conçus pour fonctionner sur un reflex et un autofocus par détection de phase. Il faudrait donc une bague plus sophistiquée, à l'image de la solution brevetée par Olympus en septembre 2011 (voir ICI).
La mise au point peut bien sûr être effectuée manuellement. Une loupe d’assistance de mise au point de type "trépied" est d’ailleurs disponible. Cette loupe permet d’agrandir (x5, x7, x10, x14) la zone sur laquelle on souhaite faire la mise au point pour s’assurer d’une parfaite netteté. La zone agrandie occupe alors l’intégralité de l’image dans le viseur. Cette loupe que l’on trouve également dans les PEN est parfaitement efficace mais nous ne pouvons que réitérer nos commentaires déjà formulés avec les PEN. Cette loupe ne permet pas de garder le contrôle, la maîtrise de la composition/ du cadrage. Nous ne pouvons que souhaiter qu’une loupe "main levée" soit un jour disponible (la zone agrandi n’occupe que la partie centrale de l’image, ce qui permet de garder la maîtrise de la composition). Cette situation est d’autant moins compréhensible que cette loupe "main levée" est proposé par le compact expert Olympus XZ-1 ! Olympus sait donc la faire… En outre l’E-M5 fait l’impasse sur la fonction "peaking" qui facilite tant la mise au point, sans loupe (lorsque le sujet sur lequel est effectuée la mise au point est net, ses contours sont surlignés d’une couleur prédéfinie).
L’E-M5 embarque un nouveau capteur au standard 4/3 (17.3x13mm) de 16.1MP. Olympus n’a pas communiqué sur l’origine de ce capteur mais il serait logique que ce capteur soit d’origine Panasonic et ait fait l’objet d’une "retravail" par Olympus, comme c’est le cas pour le capteur 12.3MP des Olympus PEN comme l’E-P3. Associé au processeur TruePic VI, Olympus annonce une qualité d’image et une dynamique améliorées. La résolution de 16MP assure par ailleurs une marge plus que très confortable pour de très grand tirage ou pour procéder à des recadrages…
Ce capteur permet d’enregistrer des vidéos en Full HD 1080 à 30 images par seconde. L’encodage est au choix en MOV ou en AVI (l’AVCHD n’a donc pas été retenu). Le son est enregistré en stéréo via le micro embarqué de l’E-M5 mais il est possible de monter sur le port accessoire de type AP2 (au dessus du viseur) un micro externe. Par ailleurs, l’E-M5 offre de nouvelles fonctions créatives "écho multiple" et "écho simple" permettant de décomposer les mouvements d’un sujet filmé (une image rémanente de chaque mouvement reste affichée, ce qui permet de conserver l’ensemble du mouvement décomposé). Vous pouvez découvrir ces effets en cliquant sur les liens ci-dessous qui vous permettront d'accéder à des vidéos montrant ces effets.
Ce capteur est placé sur un nouveau et inédit système de stabilisation sur 5 axes. Ce système de stabilisation par translation du capteur permet, comme sur les PEN, de stabiliser toutes les optiques montées sur le boîtier, y compris les objectifs complètement manuels comme les objectifs OM (montés via une bague d’adaptation ; il suffit alors de rentrer manuellement la focale de l’objectif dans le menu de l’IS). Cliquez sur l'image ci-dessous pour un affichage en grande dimension.
Ce nouveau système de stabilisation 5 axes ne se limite pas à compenser les mouvements de l’appareil sur un axe vertical ou un axe horizontal. Ce nouveau système de stabilisation intègre trois axes supplémentaires : linéaire horizontal, linéaire vertical et circulaire (roulis). La compensation du mouvement du photographe est donc maximum et devrait être particulièrement sensible en macro et en vidéo. Car si en mode vidéo la stabilisation des PEN est numérique, c’est bien la stabilisation mécanique qui fonctionnera en vidéo, gage de plus d’efficacité.
L’ergonomie est clairement inspirée des reflex de la marque. On retrouve ainsi les boutons en pétales entourant un bouton OK, comme sur un reflex E-5. Le sommet du boîtier comporte pas moins de trois molettes : une molette de modes sur la gauche et deux molettes de réglages sur la droite. Et comme nous l’avons vu plus haut, il sera possible de modifier les réglages de l’appareil sans ôter l’œil du viseur.
Le dos du boîtier fait une marge place au grand écran de type OLED de 7,6cm de diagonale et 610.000 points. Cet écran est identique à celui de l’Olympus PEN E-P3 et comme pour ce dernier, l’écran est tactile mais dans le cas du E-M5, l’écran est également articulé : 80° vers le haut et 50° vers le bas.
Bien entendu, l’E-M5 permet d’accéder aux fameux filtres artistiques Olympus. Ils sont au nombre de douze (sans compter les variations) : Pop Art, Soft Focus, N&B granuleux, Sténopé, Diorama, Ton Dramatique, Ton Pastel, Tonalité Lumineuse, Traitement croisé, Sépia Doux et un nouveau filtre Feutre. Les filtres Ton dramatique et Traitement croisé font eux désormais l’objet de variations. De même, les effets d’encadrement (bord usé), de vignettage, de flou, de scintillement, de fondu blanc sont également disponibles. Une fonction de bracketing permet en une seule prise de vue d'obtenir une même photo éditée avec tous les filtres disponibles !
 
L’E-M5 qui apparaît en fait comme un synthèse entre les reflex de la marque (par son style, sa fabrication, son esprit) et les PEN (par son fonctionnement et ses fonctionnalités) sera disponible courant avril 2012, en noir ou en argent, au prix public indicatif de 999 € sans objectif. Deux kits devraient par ailleurs être disponibles (prix non encore communiqués) :
– un kit composé du M. Zuiko Digital 12-50/3.5-6.3 EM (l'objectif étant lui aussi tropicalisé).
– un kit "économique" composé du M. Zuiko Digital 14-42/3.5-5.6 II R plus classique.
Un double grip HDL-6 sera également disponible au prix public indicatif de 299€. Ce double grip original est composé de deux grips se superposant. Un premier grip HDL-6G offre un gri main droite prononcé tandis qu’un second grip HDL-6P peut recevoir deux batteries portant l’autonomie à 650 photos.
De nombreux accessoires sont également annoncés, comme notamment une courroie poignée GS-4 qui permettra de faciliter le transport de l'E-M5 équipé de son double grip.
Ci-dessous, un tableau récapitulatif permettant de situer l’E-M5 dans la gamme des reflex et PEN numérique d’Olympus.

 

 
Olympus OM-D E-M5
Prix nu (au lancement)
699 € – 24 février 2009
1.699 € – 14 septembre 2010
849 € – 30 juin 2011
999 € – 8 février 2012
Capteur:
-Taille
-surface
-résolution
4/3
17,3x13mm
225mm²
12.3MP
4/3
17,3x13mm
225mm²
12.3MP
4/3
17,3x13mm
225mm²
12.3MP
4/3
17,3x13mm
225mm²
16.1MP
Processeur
TruePic III+
TruePic V+
TruePic VI double cœur
TruePic VI double cœur
Sensibilité ISO
100 à 3200
100 à 6400
200 à 12.800
200 à 25.600
Vidéo
Non
HD 720 à 30i/s en AVI
Full HD 1080 à 30 i/s (20Mbps) en AVCHD
Full HD 1080 à 30 i/s en MOV ou AVI
Autofocus
7 collimateurs dont 5 en croix.
Illuminateur AF (Flash)
11 points en croix
Illuminateur AF (Flash)
FAST AF 35 zones.
Illuminateur AF
FAST AF 35 zones.
Illuminateur AF
Exposition :
-mesure
-compensation
 
49 zones
+/- 5 EV (palier 1, 1/2 ou 1/3)
 
49 zones
+/- 5 EV (palier 1, 1/2 ou 1/3)
 
324 zones
+/- 3 EV (palier 1, 1/2 ou 1/3)
 
324 zones
+/- 3 EV (palier 1, 1/2 ou 1/3)
Stabilisation
Intégrée et universelle :
3 modes (tous axes, horizontale, verticale).
Gain : 4 vitesses
 
Intégrée et universelle :
3 modes (tous axes, horizontale, verticale).
Gain : 5 vitesses
Vidéo : stabilisation électronique
Intégrée et universelle :
3 modes (tous axes, horizontale, verticale).
Gain : 3 vitesses
Vidéo : stabilisation électronique
Intégrée et universelle : 5 axes et 3 modes ;
Gain : 5 vitesses
Vidéo : IS1 (tous axes)
Obturateur
1/4000 à 30s
1/8000 à 60s
1/4000 à 60s
1/4000 à 60s
Rafale
4 i/s
5 i/s
3 i/s
9 i/s (AF bloqué et sans IS)
4.2 i/s avec AF (et M. Zuiko Digital 12-50/3.5-6.3 EM)
Viseur :
 
-Couverture
-Grossissement (éq. 24×36)
Optique (pentamiroir)
 
95%
x0.96 (x0,48)
Optique (pentaprisme)
100%
x1.15 (x0,575)
Electronique, amovible :
VF-2 en option 229 €
VF-3 en option 199 €
Electronique, intégré.
1.440.000 points
100%
x1.15 (0,575)
Ecran
LCD de 6,9cm et 230.000 points.
Articulé
 
LCD de 7,6cm et 921.000 points.
Articulé
OLED de 7,6cm et 610.000 points.
Tactile
OLED de 7,6cm et 610.000 points.
Tactile.
Inclinable (80° vers le haut, 50° vers le bas)
Niveau à bulle électronique
Non
2 axes
2 axes
2 axes
Système anti-poussière
 
Flash
NG12
Pilotage sans fil (4 canaux, 3 groupes + flash intégré).
Synchro à 1/180s ou moins.
NG13
Pilotage sans fil (4 canaux, 3 groupes + flash intégré).
Synchro à 1/250s ou moins.
NG10
Pilotage sans fil (4 canaux, 3 groupes + flash intégré).
Synchro à 1/180s ou moins.
Non intégré (FL-LM2 fourni en série)
NG10
Pilotage sans fil (4 canaux, 3 groupes + flash intégré).
Synchro 1/250 ou moins
Filtres artistiques
Pop Art
Soft Focus
Ton pastel
Tonalité lumineuse
N&B granuleux
Sténopé
Pop Art*
Soft Focus
N&B granuleux*
Sténopé*
Diorama
Ton Dramatique
Ton Pastel*
Tonalité Lumineuse
Traitement croisé
Sépia Doux
(*filtres avec différentes variations)
Effets d’encadrement (bord usé), de vignettage, de flou.
Pop Art*
Soft Focus
N&B granuleux*
Sténopé*
Diorama
Ton Dramatique
Ton Pastel*
Tonalité Lumineuse
Traitement croisé
Sépia Doux
(*filtres avec différentes variations)
Effets d’encadrement (bord usé), de vignettage, de flou, de scintillement, de fondu blanc
Pop Art*
Soft Focus
N&B granuleux*
Sténopé*
Diorama
Ton Dramatique*
Ton Pastel*
Tonalité Lumineuse
Traitement croisé*
Sépia Doux
Feutre
(*filtres avec différentes variations)
Effets d’encadrement (bord usé), de vignettage, de flou, de scintillement, de fondu blanc
Batterie
BLS-1
500 photos
BLM-5
870 photos
BLS-5
330 photos
BLN-1
Grip
HLD-5
HLD-4
Non
HLD-6G et HLD-6P
Tropicalisation
Non
Oui
Non
Oui
Dimensions
130x94x60
142,5×116,5×74,5
122×69,1×34,2
121×89,6×41,9
Poids nu avec batterie
525gr
888gr
369gr
425gr
 
Ci-dessous, un tableau récapitulatif permettant de situer l’E-M5 parmi les autres appareils hybrides.

 

 
Olympus OM-D E-M5
Sony NEX-7
Fujifilm X-Pro 1
Prix nu (au lancement)
999 € – 8 février 2012
999 € (avec 14-42) – 21 septembre 2010
1.199 € – 24 août 2011
1.699 € – 09 Janvier 2012
Capteur:
-Taille
-surface
-résolution
4/3
17,3x13mm
225mm²
16.1MP
4/3
 
 
16MP
APS-C
23,5×15,6
370mm²
24.3MP
APS-C
23,5×15,6
370mm²
16.3MP
Processeur
TruePic VI double cœur
Venus Engine triple cœur
Bionz
EXR Pro
Sensibilité ISO
200 à 25.600
160 à 12.800
100 à 16.000
100 à 25.600
Vidéo
Full HD 1080 à 30 i/s en MOV ou AVI
Full HD 1080 à 30 i/s en AVCHD
Full HD 1080 à 50 i/s (28Mbps) ou 25 i/s en AVCHD
Full HD 1080 à 24 i/s en MOV
Autofocus
FAST AF 35 zones.
Illuminateur AF
23 zones
Illuminateur AF
25 zones
49 zones (via le LCD ou le viseur électronique) ;
25 zones via le viseur optique.
Exposition :
-mesure
-compensation
 
324 zones
+/- 3 EV (palier 1, 1/2 ou 1/3)
 
144 zones
+/- 5 EV (palier 1/3)
 
1200 zones
+/- 5 EV (palier 1/3)
 
256 zones
+/- 2 EV (palier 1/3)
Stabilisation
Intégrée et universelle : 5 axes et 3 modes ;
Gain : 5 vitesses
Vidéo : IS1 (tous axes)
Non.
Uniquement par les optiques disposant d’un système de stabilisation optique OIS.
Non.
Uniquement par les optiques disposant d’un système de stabilisation optique OSS.
Non.
Uniquement par les optiques disposant d’un système de stabilisation optique.
Obturateur
1/4000 à 60s
1/4000 à 60s
1/4000 à 30s
1/4000 à 30s
Rafale
9 i/s
5 i/s
10 i/s (AF et AE bloqué sur la première vue). ; 3.3 i/s en normal.
6 i/s
Viseur :
 
-Couverture
-Grossissement (éq. 24×36)
Electronique
 
100%
x1.15 (0,575)
1.440.000 points
Electronique
 
100%
x1.42 (x0,71)
1.533.000 points
Electronique
 
100%
x1.09 (0,726)
2.360.000 points
Hybride :
 
Optique : 90%
Electronique : 100%
Ecran
OLED de 7,6cm et 610.000 points.
Tactile.
Inclinable (80° vers le haut, 50° vers le bas)
LCD de 7,6cm et 460.000 points.
Tactile
Articulé
LCD de 7,6cm et 921.000 points.
Inclinable (85° vers le haut, 55° vers le bas)
LCD de 7,6cm et 1.230.000 points.
 
Niveau à bulle électronique
2 axes
 –
Oui
Oui
Système anti-poussière
Oui
Oui
Flash
Non intégré (FL-LM2 fourni en série)
NG10
Pilotage sans fil (4 canaux, 3 groupes + flash intégré).
Synchro 1/250 ou moins
NG13.9
Synchro à 1/160s ou moins.
NG6
Pilotage sans fil
Synchro à 1/160s ou moins.
Non intégré.
Synchro à 1/180s ou moins.
Filtres artistiques
Pop Art*
Soft Focus
N&B granuleux*
Sténopé*
Diorama
Ton Dramatique*
Ton Pastel*
Tonalité Lumineuse
Traitement croisé*
Sépia Doux
Feutre
(*filtres avec différentes variations)
Effets d’encadrement (bord usé), de vignettage, de flou, de scintillement, de fondu blanc
 –
Couleurs pop
Retro
High Key doux
Monochrome contrasté
Monochrome tonalité riche
Toy camera*
Poster*
Couleur partielle*
Soft Focus*
HDR*
Miniature*
(*filtres avec différentes variations)
Provia
Velvia
Astia
Pro 160 (C et S)
Noir & Blanc
Sepia
Batterie
BLN-1
DMW-BLC12E
330 photos
NP-FW50
335 photos
NP-W126
300 photos
Grip
HLD-6G et HLD-6P
Non
Non
Non
Tropicalisation
Oui
Non
Non
Non
Dimensions
121×89,6×41,9
124×89,6×75,8
119,9×66,9×42,6
139,5×81,8×42,5
Poids nu avec batterie
425gr
444gr
353gr
450gr

 

  16 Responses to “Olympus E-M5 : Oh Mon Dieu !”

  1. Je crois que je vais compulser. Depuis le temps que le m4/3 me tente, on tient cette fois un appareil quasi parfait ! Et compatible à "peu de frais" avec mes objo 4/3 et OM.

  2. Depuis le lancement du système µ4/3 je me demandais quand Olympus allait se décider à sortir un concurrent aux Panasonic G(H)-1, 2 ou 3 (c'est-à-dire un boîtier avec visée à hauteur d'oeil intégrée … mais avec l'avantage de la stabilisation universelle par le boîtier) : eh bien, ça valait vraiment le coup semble-t-il d'attendre si longtemps ! … . Waouh ! … .

  3. […] Notre prise en mains de l’Olympus E-M5 ! […]

  4. Maintenant, comparons un E-5 avec son 12-60 f/2.8-4 avec le E-M5 / 12-50 f.3.5-6.3…
    En ce qui concerne le 50-200mm fr/2.8-3.5, le E-5 s'impose encore (il semble que le E-M5 ne sache pas mettre au point avec cette optique aussi rapidement que le E-5)
    A quand des tests ?

  5. Attention nous ne faisons aucune comparaison, nos tableaux n'ont pour objet que de permettre de situer l'E-M5 dans la gamme Olympus ou par rapport à d'autres appareils. Il ne s'agît évidemment pas de déterminer quel appareil est "mieux" à partir d'une simple fiche technique. Le meilleur appareil restera toujours celui avec lequel on prend plaisir à photographier et/ou que l'on a envie d'avoir avec soi.

    Le M. zuiko Digital 12-50/3.5-6.3 n'est pas le portage du 12-60/2.8-4.0 SWD en monture Micro 4/3… Le seul point commun étant la focale de 12mm. D'ailleurs, si les Zuiko SWD 12-60/2.8-4.0 SWD et 50-200/2.8-3.5 n'ont pas d'équivalent en Micro 4/3, l'offre optique Micro 4/3 compte aussi de nombreux objectifs sans équivalent en 4/3. Il appartient donc à chacun de faire ses choix en fonction de ses besoins de ses envies.

    Ceci étant rappelé, il est bien sûr possible de monter des objectifs 4/3 sur l'E-M5 grâce à une bague d'adaptation. Avec la nouvelle bague MMF-3 tropicalisé, l'ensemble E-M5 + MMF3 + 12-60/2.8-4.0 SWD reste ainsi un ensemble totalement tropicalisé. S'agissant de la vitesse de mise au point, si l'on peut imaginer une amélioration il est claire que cette amélioration restera nécessairement très limitée et peu significative. Cette association restera donc bien moins rapide qu'un ensemble "full 4/3" E-5 + 12-60/2.8-4.0 ou qu'en ensemble "full Micro 4/3" E-M5 + 12-50/3.5-6.3.

    Pour les tests, nous sommes tout aussi impatients que vous ! Mais nous ne disposerons évidemment pas d'un appareil avant sa disponibilité prévue pour avril.

    Bien à vous,

  6. […] Le mode d’emploi de l’OM-D E-M5 est disponible en français […]

  7. […] Après une présentation détaillée et une prise en mains, nous vous proposons de découvrir l’Olympus OM-D E-M5 à travers plusieurs vidéo[…]

  8. […] Notre test photo complet de l’Olympus OM-D E-M5 […]

  9.  

    Pelantar #blackwhite #hitamputih #pelantar #nelayan #bintan #wonderfulkepri #olympus #omd-e-m5

    A photo posted by Andri Mediansyah (@andrimediansyah) on

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)

*