Fév 052015
 

Olympus présente l’E-M5 Mark II, le successeur de l’E-M5 présenté en février 2012 et qui avait alors inauguré la gamme d’appareils OM-D, largement plébiscités depuis pour son design, ses performances et sa qualité d’image. Logiquement, le Mark II ne révolutionne donc pas la formule d’un E-M5 qui demeure un excellent appareil photo 3 ans après sa commercialisation. Avec le Mark II, Olympus s’inscrit dans la voie tracée par l’E-M5 tout en améliorant l’agrément de son E-M5 et ses performances en vidéo, sans négliger l’utilisation photo avec un nouveau stabilisateur encore plus puissant, un obturateur mécanique 1/8000ème de seconde et un nouveau mode photo super résolution permettant de réaliser des photos de 40MP…

Disponibilité prévue, en noir et silver, pour la fin du mois de février 2015, dans les configurations suivantes :

1/ Boîtier, ergonomie

L’E-M5 disposait d’un châssis en alliage ultra résistant et fût le premier hybride à proposer une fabrication tropicalisée. L’E-M5 Mk II hérite lui aussi d’un châssis en alliage de magnésium à la fois léger et résistant ainsi que d’une protection complète, à l’épreuve des éclaboussures, de la poussière et désormais du gel (jusqu’à -10°C).

L’E-M5 Mk II hérite également d’une fabrication métal qui le distingue avantageusement de ses concurrents reflex notamment.

S’il diffère au premier coup d’œil de son prédécesseur, le style de l’E-M5 Mk II reprend clairement les codes issus de l’histoire de la marque, inaugurés par son prédécesseur et partagé avec les E-M1 et E-M10 : l’E-M5 Mk II est bien un OM-D !

On note toutefois des évolutions notables dans l’ergonomie du boîtier par rapport à son prédécesseur.

  • Si le sommet du boîtier compte toujours une molette de modes – avec un bouton de vérouillage – à gauche du viseur et deux molettes de réglages à droite (replacées et plus proéminentes, ce qui devrait assurer une manipulation plus aisée) et un déclencheur vidéo (en rouge), il s’enrichie de trois boutons paramétrables (Fn) dont les fonctions par défaut permettent d’activer le mode HDR, le courbe (qui petu s’afficher dans le viseur électronique) et la balance des blancs. On note également que l’interrupteur de l’appareil est également situé au sommet de l’appareil, sous la molette de mode, à l’instar de l’E-M1.

  • Le dos de l’appareil évolue sensiblement. Si l’on retrouve les boutons d’accès au menu, d’affichage des informations et le bouton de suppression, le bouton de lecture a pris la place de l’interrupteur (déplacé au sommet du boîtier, cf. ci-dessus), un emplacement sans doute plus rationnel.

Mais les évolutions ne se limitent pas à la refonte de l’ergonomie physique de l’appareil, l’E-M5 Mk II adoptant :

  • Le viseur électronique haute performance de l’E-M1 ! Ce viseur, à l’affichage très fluide de 2.360.000 points, assure une couverture de 100% de l’image et un grossissement hyper confortable de x1.48, soit x0.74 en équivalent 24×36 : c’est mieux que n’importe quel reflex expert actuellement disponible et même mieux que les reflex à capteur 24×36 comme les Nikon D810 et Canon EOS 5D Mk III.

Par ailleurs, ce viseur électronique présente de nombreux avantages. Comme pour l’E-M1, la luminosité de la visée s’adapte automatiquement à la luminosité ambiante/de la scène photographiée pour un rendu plus naturel et confortable. Contrairement à un viseur optique, il permet également d’afficher à loisir toute une série d’informations (niveaux électroniques, grille de composition, courbe, loupe, focus peaking, etc.) et l’image du viseur s’adapte au format de l’image sélectionné par l’utilisateur (4/3, 3/2, 16/9 ou carré). Avec ce viseur électronique, comme disent les anglais : WYSIWYG, what you see is what you get ("ce que vous voyez est ce que vous obtenez"). Le viseur électronique permet en effet de voir la photo telle qu’elle sera capturée (exposition, balance des blancs, etc.) ce qui permet donc de s’adapter immédiatement à la prise de vue pour optimiser celle-ci.

  • Un écran LCD de 3’’ de diagonale et 1.040.000 points, tactile et désormais totalement articulé (il est orientable sur un axe horizontal pour les précédents OM-D).

Enfin, l'E-M5 Mk II est livré avec un nouveau flash tropicalisé FL-LM3 amovible (il n'est pas intégré au boîtier et se monte donc manuellement sur la griffe de flash). A la façon d'un flash cobra, la tête du flash est orientable.

 

2/ Electronique, mécanique

L’E-M5 II associe un capteur 4/3 de 16.3MP à un processeur TruePic VII que l’on retrouve également dans l’E-M1 et l’E-M10. La qualité d’image de l’E-M5 II devrait donc être en toute logique très similaire à celle de ces derniers.

L'autofocus est effectué directement sur le capteur, par détection de contraste, 81 zones de mise au point recouvrant pratiquement toute la surface de l'image étant disponibles. Pour la mise au point manuelle, le photographe pourra bien sûr compter sur le large viseur du Mark II ainsi que sur des assistances comme une loupe de mise au point et le focus peaking.

A l’instar de l’E-M5 et de l’E-M1, le Mark II est doté d’un système de stabilisation mécanique sur 5 axes avec un gain annoncé pouvant aller jusqu’à 5EV, quand celui de l’E-M10 n’agît "que" sur 3 axes. Le système de stabilisation VCM (Voice Coil Motor) de l’E-M5 II n’est toutefois pas identique à celui de l’E-M1 ; Il en reprend le principe mais Olympus indique qu’il s’agît d’un nouveau système, le plus évolué et le plus puissant à ce jour.

Le Mark II gagne également un obturateur mécanique pouvant atteindre la vitesse max de 1/8000ème de seconde, incontournable lorsque l’on souhaite utiliser des objectifs très lumineux dans des conditions de forte luminosité. Il se distingue également des précédents OM-D en inaugurant dans la gamme un obturateur électronique ultra rapide (jusqu’à 1/16000ème de seconde) et totalement silencieux, un avantage certain lorsque le sujet photographié exige la plus grande discrétion (spectacle, etc.).

Enfin, l’E-M5 II est de surcroît équipé d’un indispensable module wifi. Les fonctions wifi sont complètes avec :

  • la possibilité de transférer les contenus dans son smartphone ou sa tablette compatible avec l’application gratuite Olympus Image Share (iOS et Android) ;
  • la possibilité de commander à distance l’appareil pour réaliser depuis son smartphone/tablette des photos ou des vidéos.

Pas de module GPS mais il est possible de géottager les photos via l’application mobile d’Olympus (qui utilisera alors les données de géolocalisation du smartphone).

L'E-M5 II est de surcroît compatible avec Olympus Capture pour une utilisation "studio" (tethering).

 

3/ Fonctions photos et vidéos

3.1 Les fonctions photos de l’E-M5 Mk II sont évidemment complètes avec notamment :

  • de nombreux filtres artistiques,
  • le mode photo story qui permet de créer des composites de photos, plusieurs formats, dispositions étant disponibles.
  • un mode HDR,
  • un mode time lapse.
  • le mode color creator

Mais le Mk II ne se contente pas de reprendre ces fonctions déjà présentes dans les autres OM-D. L’E-M5 Mk II inaugure un nouveau mode photo super haute résolution (super HR) permettant de réaliser des photos de 40MP. Pour ce faire, l’appareil prend 8 photos (le capteur étant déplacé par le stabilisateur entre chaque cliché) fusionnées en une seule pour aboutir à une photo de 40MP !

A noter que ce mode impose l’utilisation d’un trépied et il permet de créer des jpeg bien sûr mais également des RAW (qui pourront atteindre les 63 Mo !).

3.2 La vidéo n’est pas en reste : l’E-M5 Mk II permet en effet d’enregistrer des vidéos en Full HD mais dans une qualité encore jamais vu sur un Olympus grâce notamment à un mode de compression "light" ALL-I 77Mbps moins destructeur… Dans ce mode ALL-I, il est possible d’enregistrer un film en Full HD à 30p, 25p ou 24p. Il également possible d’enregistrer un film en Full HD à 60p ou 50p en IPB 52 Mbps.

Signe de ce "virage" vidéo, l’E-M5 Mk II peut recevoir des accessoires comme un micro externe ou un écran déporté.

 

4/ accessoires

Parallèlement à la présentation de l’E-M5 II, Olympus a dévoilé de nombreux accessoires, notamment :

  • un double grip tropicalisé HLD-8 (249€). Celui-ci sera disponible en deux parties bien sûr mais il sera également possible de n’acquérir que la partie supérieure du grip (HLD-8G, au prix de 149€).

  • Un grip ECG-2 (149€), tout en métal intégrant une sortie casque. Il permet un accès direct et simple à la batterie de l’appareil. Ce grip présente par ailleurs l’avantage de pouvoir se fixer rapidement sur les rotules Arca Swiss adaptées.

  • Une mire Dot Sight EE-1 (119€), un accessoire facilitant la visée avec des téléobjectifs, les longues focales et leur cadrage serré pouvant rendre difficile le suivi d’un sujet éloigné par le photographe ; Un système d'aide à la visée déjà vu sur le bridge Olympus SP-100EE et qui a pu démontrer tout son intérêt et son efficacité. Le Dot Sight EE-1 se monte simplement sur la griffe de flash (il peut donc être monté sur tous les appareils du marché équipés d’une telle griffe !).

  • Un caisson étanche PT-EP13 étanche jusqu’à 45 mètres.

 

Notre avis : Avec l’E-M5 Mark II, Olympus renouvelle un best-seller qui a largement contribué à mettre Olympus sur le devant de la scène. Il est clair que ce Mark II était donc très attendu.

Certains pourront regretter que la qualité d’image ne progresse guère ou l’absence de mode vidéo 4k. Mais la qualité d’image de l’E-M5 étant déjà unanimement reconnue comme très bonne, toujours d’actualité et très largement suffisante pour l’immense majorité des utilisateurs, il ne s’agissait sans doute pas ici d’une priorité.

De fait, l’E-M5 Mark II capitalise sur les points forts de son prédécesseur et constituant aujourd’hui l’ADN des OM-D : le design, la compacité, la légèreté, une construction solide, résistante et valorisante, les performances, la qualité d’image ; Autant de gênes et de marqueurs que l’on retrouve dans le Mark II.

Partant de ces points forts, Olympus a fait évoluer son E-M5 pour proposer un Mark II à l’agrément supérieur grâce à des améliorations ergonomiques (organisation des commandes optimisée, un viseur ultra large très performant, un écran orientable, etc.) et aux possibilités photos et vidéos encore plus grandes (obturateur mécanique pouvant atteindre la vitesse de 1/8000ème de seconde, obturateur électronique ultra rapide et totalement silencieux, mode photo super HR 40MP, compressions vidéo ALL-I et IBP, module wifi, etc.).

Plus de plaisir, plus d’efficacité, plus de possibilités : voilà bien les objectifs qui semblent être poursuivis par Olympus avec l’E-M5 Mk II.

 

Ci-dessous les caractéristiques techniques de l’Olympus OM-D E-M5 II ainsi que celles de son concurrent reflex Canon EOS 70D et de son concurrent hybride le Fuji X-T1.

 

Olympus E-M5 Mk II

Canon EOS 70D

Fujifilm XT-1

Prix au lancement 1.099 € nu – février 2015 1.099€ nu – juillet 2013 1.199€ nu – janvier 2014
Capteur :
– taille
– définition
– filtre AA
4/3
17.3x13mm (225mm²)
16.1MP
Oui
APS-C
22.5x15mm (337mm²)
20.2MP
Oui
APS-C
23.6×15.6mm (368mm²)
16.3MP
Non
Monture Micro 4/3 EF-S X
Processeur TruePic VII Digic 5+ EXR II
Sensibilité 200 à 25600 ISO (mode low : 100 ISO) 100 à 12800 ISO (extensible à 25600 ISO) 200 à 6400 ISO (100 à 51200 en mode étendu)
Autofocus
– collimateurs
FAST AF
81 collimateurs
AF détection de phase
19 collimateurs (croisés)
AF hybride
49 collimateurs
Exposition 324 zones 63 zones 256 zones
Obturateur
– mécanique
– électronique
1/8000ème à 60s
1/16.000ème à 60s
1/8000ème à 30s 1/4000ème à 30s
1/32.000ème
Rafale 10 i/s (IS désactivé) 7 i/s 8 i/s
Stabilisateur Intégré et universel, sur 5 axes Uniquement par les objectifs disposant d’un système de stabilisation optique IS Uniquement via les optiques embarquant un système de stabilisation optique OIS
Viseur :
– résolution
– couverture
– grossissement
Electronique
2.360.000 points
100%
x0.74

Pentaprisme
optique
98%

x0.59

Electronique
2.360.000 points
100%
x0.77
Ecran :
– taille
– définition
– interface tactile
– articulation
LCD
3cm (7,6cm) ratio 3/2
1.040.000 points
Oui
Oui
LCD
3cm
1.040.000 points
Oui
Oui
LCD
3cm (7,6cm) ratio 3/2
1.040.000 points
Non
Oui
Flash NG9 (non intégré)

Synchro X : 1/320ème

NG12
Synchro X : 1/250ème
NG 11 (non intégré)

Synchro X : 1/180ème

Horizon artificiel Oui (double axes) Oui Oui
Filtres/Effets Pop Art
Soft focus,
Couleur pastel & lumineuse,
Ton lumineux,
Film granuleux N&B,
Sténopé,
Diorama (maquette),
Traitement croisé,
Sepia,
Ton dramatique,
Feutre,
Aquarelle
Vintage
Couleur sélective

 

Effets d’encadrement (bord usé), de vignettage, de flou, de fondu blanc, de scintillement, de noir & blanc, de tonalité.

Photo Story

Noir & Blanc granuleux
Flou artistique
Effet fisheye
Peinture à l’huile
Aquarelle
Appareil Photo Jouet
Effet Miniature
Provia
Velvia
Astia
Pro 160 (C et S)
Noir & Blanc
Sepia

Appareil jouet
Miniature
Couleurs Pop
High-key
Low-key
Tonalité Dynamique
Soft focus
Couleur Partielle (Rouge / Orange / Jaune / Vert / Bleu / Pourpre)

 

Vidéo Full HD 1080 à 30p/25p/24p (ALL-I, IPB) et 60p/50p (IPB)

Time lapse

Effets : One-shot echo, multi-echo, art fade (fondu entre filtres artistiques)

Full HD 1080 à 30p, 25p ou 24p, Full HD 1080 à 60p ou 30p

Time lapse

Wifi Oui Oui Oui
GPS Via application OI Share Via module optionnel Non
Système anti-poussière Oui (SSWF) Oui Oui
Tropicalisation Oui Oui Oui
Double slot pour cartes mémoires Non Non Non
Autonomie 310 photos (750 photos en mode éco) 920 photos (ou 210 photos en Liveview) 350 photos
Dimensions (LxHxP) 123.7x85x44.9mm 139×104.3×78.5mm 129×89.8×46.7mm
Poids nu (avec batterie) 469gr 755gr 440gr
Poids avec zoom 680gr (avec 12-50/3.5-6.3) 960gr (avec 18-55 IS) 750gr (avec 18-55 OIS)

 

 

  26 Responses to “Olympus OM-D E-M5 Mark II”

  1. […] Olympus Viewer 3, le logiciel de traitement d’images d’Olympus, passe en version 1.4.2, notamment pour prise en charge de l’Olympus OM-D E-M5 Mark II […]

  2. […] Le mode d’emploi en français de l’Olympus E-M5 Mark II est disponible en téléchargement […]

  3. […] L’Olympus OM-D E-M5 Mark II se voit récompensé du prix TIPA du meilleur hybride expert 2015  ! Un prix décerné par un jury composé de journalistes de magazines indépendants. […]

  4. […] L’E-M5 Mark II bénéficie d’une première mise à jour (gratuite) de son firmware qui passe ainsi en version 1.1, corrigeant notamment un problème de bruit dans les images prises en mode Haute Résolution […]

     

  5. […] Olympus présente une série limitée Titanium de son OM-D E-M5 Mk II. Cette édition se distingue des versions « normales » noire ou silver par sa couleur Titane évoquant les reflex argentiques OM Ti de la marques, tel que l’OM-3 Ti […]

  6. […] Le Japan Camera Journal Press Club a récompensé l’Olympus OM-D E-M5 Mark II d’un prix « Editor’s award » à l’occasion de l’édition 2015 du Japan Camera Grand Prix ! […]

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)

*